Alice Habellion

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en clavecin, Alice Habellion décide de se tourner vers le chant. Elle se forme alors au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon puis auprès d’Elène Golgevit. 

Elle chante au sein de nombreux ensembles dont le Concert Spirituel, les Arts Florissants, Akademia, Concerto Soave, Correspondances, Pygmalion...

Elle est soliste sous la direction d’Hervé Niquet dans le Requiem pour Alto de Reger aux côtés du Chœur de la Radio Flamande, et dans son King Arthur de Purcell (mise en scène Shirley et Dino). Elle est  Marta dans la Conversion de Marie-Madeleine de Bononcini avec l’ensemble Concerto Soave sous la direction de JM Aymes, Giove dans les Intermèdes de La Pellegrina à l’opéra de Dijon, soliste dans la 9ème symphonie de Beethoven sous la direction de Jean-Claude Casadesus avec l’orchestre de Lille, soliste également dans la Petite Messe Solennelle de Rossini et dans le Gloria de Vivaldi avec l’ensemble Akademia ainsi que dans la deuxième Elfe du Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn avec l’orchestre de Picardie sous la direction d’ Arie Van Beek. On a pu l’entendre au théâtre de Calais dans le rôle titre de l’opéra l’Eliogabalo de Cavalli et dans le rôle de la Magicienne de Didon et Enée de Purcell, à l’opéra d’Avignon, de Reims et à la Philarmonie de Paris dans le rôle de Cintia dans Il mondo alla roversa de Galuppi aux côtés de l’ensemble Akademia.